samedi 10 août 2013

Je prends mes marques

La chance que j'ai, tu me donnes un plan, tu me largues dans une ville et au bout de 2 jours je t'emmènes ou tu veux...et c'est pas un taxi qui va m'embrouiller et me faire un Quito by night...
Une astuce simple; je repère le nord. Je prends un plan et une boussole, je trouve une place (bah oui tu vas pas faire ça sur la route) je pose le tout par terre en orientant la carte vers le nord...et voilà, bon c'est facile à dire et il faut avoir un peu le sens de l'orientation.

 
Ce que j'aime dans le voyage, c'est me fondre dans le peuple, de vivre à ses côtés, faire la queue pour prendre les transports en communs, manger dans la rue ou dans les petits restaurants auprès d'eux et même parfois collé à eux. Se sont en général des repas simples mais complets et je peux vous dire que la plupart du temps, je me régale; d'ailleurs mon estomac et mon t-d-c ne s'en sont jamais plaint. Hier je suis rentré dans un marché absolument fascinant, typique et coloré, et pas un touriste à l'horizon. (photos dans Equateur). Attiré par les couleurs et l'ambiance, j'avoue que j'ai voulu aussi testé le regard et la réaction des gens. Test réussi, j'ai même eu l'impression étrange d'être transparent.
Conclusion: n'ayez pas d'appréhension, laissez vos préjugés, souriez et soyez naturel. 


2 commentaires:

  1. Nous, on est pas transparent dans les alpes et on aime bien tes commentaires

    RépondreSupprimer
  2. 1/10/13
    Feliz de verte feliz !

    RépondreSupprimer